Vous êtes victimes d’un accident de la circulation ou de la vie

Vous êtes victimes d’un accident de la circulation ou d’un accident de la vie 


Le recours à l’avocat est nécessaire même lorsque le principe de la responsabilité ou le droit à indemnisation n’est pas contesté notamment en matière d’accident de la circulation ou d’accidents de la vie où les assureurs du responsable peuvent émettre des offres d’indemnisation.

Nous vous guiderons dans les démarches à entreprendre, dans le cadre de l’expertise et dans le cadre de la négociation des indemnités.

Les évaluations varient au gré des jurisprudences et de l’évolution des techniques d’évaluation.

Ce domaine d’intervention est très technique.

L’indemnisation du préjudice corporel répond, en effet, à une méthodologie très spécifique et implique de nombreux acteurs : la victime et l’auteur du dommage, bien sûr, mais également les tiers payeurs (organisme de sécurité sociale), les assureurs, et parfois l’employeur de la victime et les fonds d’indemnisation.

Ce contentieux se trouve au demeurant au carrefour de la médecine et du droit.

Pour procéder à l’indemnisation du préjudice corporel, il est donc souvent indispensable de se fonder sur une expertise médicale dont l’objet est de décrire médicalement chacun des préjudices subis par la victime. Il appartient, ensuite, à l’avocat de transformer l'évaluation médicale des préjudices en demandes d’indemnisations.

L’indemnisation des préjudices implique le recours à un vocable qui lui est propre et à une nomenclature de postes de préjudices destinée à permettre l’indemnisation intégrale des préjudices subis.

Chaque poste de préjudice correspond à une définition qui lui est propre.

A ce vocable s’ajoute le vocable médical et juridique.

Le recours à un avocat est nécessaire quel que soit le stade et le type de processus envisagé qu’il soit amiable ou judiciaire.

Il permet une augmentation significative des indemnisations revenant à la victime.

Si les négociations ne permettent pas de parvenir à une indemnisation amiable acceptable, un contentieux pourra être engagé.

A titre d’exemple concernant une procédure en indemnisation d’un accident de la vie menée par Maître Sandra BELLIER, l’offre de la compagnie était de 13300 euros, le montant alloué par la Cour d’appel de LYON a été de 112000 euros. (Cour d’Appel de LYON 2 mai 2017).

Certains postes de préjudices doivent faire l’objet d’une attention toute particulière poste tierce personne, préjudice professionnel, incidence professionnelle, préjudice professionnel.

Même en cas de décès, des postes de préjudices importants sont très souvent oubliés ou négligés.

L’indemnisation doit être intégrale non seulement pour la victime directe mais également pour les proches de la victime ou pour les ayants droit de la victime décédée.

Les procédures en indemnisation amiable ou judiciaire engendrent au demeurant des questions juridiques techniques importantes compte tenu de la multiplicité des intervenants potentiels.

N'éhsitez pas à nous contacter.