Le recours à un avocat est indispensable

Faire établir les responsabilités et obtenir la meilleure indemnisation possible pour les victimes est notre priorité depuis plus de vingt -deux ans.


Que vous soyez victimes d’une faute ou erreur médicale, d’un accident médical, d’un accident de la circulation, d’un accident de la vie, d’infractions pénales ou d’attentats, Maître Sandra BELLIER dispose de plus de vingt- deux d’ans d’expérience en matière de des procédures amiables et contentieuses d’indemnisation et pourra ainsi vous accompagner utilement à chaque étape des procédures menant à l’indemnisation.

Nous veillons à obtenir une indemnisation juste et équitable qui soit le reflet des préjudices subis et permettent à la victime de se reconstruire.

Nous vous accompagnerons :
  • - pendant la phase d’établissement de la responsabilité qui permet d’établir votre qualité de victime, la responsabilité d’un tiers et votre droit à indemnisation,
  • - pendant la phase d’expertise qui conduit à la fixation des préjudices corporels
  • - pendant la phase indemnitaire qui supposera l’évaluation de vos postes de préjudices soit dans un cadre amiable soit dans un cadre contentieux.

La maîtrise des régimes de responsabilités et celles des règles d’indemnisation et d’évaluation des préjudices est indispensable pour parvenir à l’indemnisation

Le contentieux de l’indemnisation est éminemment technique quant aux régimes d’indemnisations applicables, quant à la définition des postes et à l’évaluation des préjudices subis.

Les débats sur l’imputabilité des préjudices supposent l’aide d’un avocat.

La mise en œuvre des actions en responsabilité suppose une maîtrise des règles de procédures propres à chaque action et peut relever de différents ordres de juridictions (juridiction administrative, civile ou pénale : Tribunal de grande Instance, Tribunal administratif, Tribunal correctionnel, Tribunal des affaires de la sécurité social etc).

Chaque type de procédure est régie par des règles de procédure qui lui sont propres (régles de compétence, délais de prescription, conditions de recevabilité des recours introduits).

Le rôle de l’avocat est donc fondamental.